Ma peur de l’avion

J’ai décidé de parler d’un sujet assez compliqué pour moi : ma phobie de l’avion.
Compliqué parce que c’est une phobie et surtout parce que j’ai encore du mal à la gérer.

Ce qu’il faut savoir, c’est que j’adore voyager ! Mais j’ai extrêmement peur de l’avion… 

A une époque encore pas si lointaine, je n’arrivais pas à imaginer mettre les pieds dans un avion. Quand j’entendais le bruit d’un avion dans le ciel j’avais la chair de poule et si je le voyais, surtout s’il était proche du sol, j’avais peur qu’il se crash pas loin de moi… Mais vraiment très peur !

Que faire ? Quelle est la solution ? Est-ce que j’arrive tout de même à voyager sans ou avec avion ?

Mes premières vacances

Pour tout vous dire, j’ai déjà pas mal voyagé dans ma vie. J’ai une chance énorme d’être toujours partie en vacances depuis que je suis née. Et oui déjà bébé je partais en voyage… Je ne me rappel plus de mes premières vacances, je n’ai plus le souvenir de la première fois où j’ai vu la mer par exemple… (comme je l’ai vu depuis toute jeune).

Mais je ne suis jamais partie en vacances en avion. Non, au départ c’était plutôt avec une tente en camping au sud de la France… Puis ça a évolué avec une tente et un bateau au sud de la France… puis juste en bateau au sud de la France, etc. Bref j’ai passé de nombreux étés dans le sud… Le gros avantage était de pouvoir naviguer en bateau d’iles en iles, de plages en plages, se baigner en haute mer au milieu des petits requins… Franchement c’était des vacances que j’ai particulièrement apprécié… les meilleurs souvenirs de ma vie.
Mais là n’est pas le sujet…

Ensuite, il est venu le temps où c’était plutôt des voyages en camping-car. Avec ce petit véhicule merveilleux, j’ai eu la chance de partir en vacances dans pleins de pays d’Europe et de faire des supers « Road Trip » comme on dit… A l’époque on appelait pas forcément ça comme ça mais en vrai oui c’était des Road Trip quand j’y pense…
Ce qui était marrant, c’était qu’au moment des vacances, on pouvait se dire à la dernière minute… Bon ok on va ou ? Sans avoir rien planifié on pouvait à peu prêt partir à l’arrache… 
Arrivé au pays de destination après des jours et des jours de route… on pouvait se dire qu’on allait camper à tel endroit une nuit… puis repartir ailleurs le jours suivant… C’était vraiment génial pour moi.

Comme ces voyages en camping-car m’allaient hyper bien… J’adorais ça, ce sentiment de liberté, bin je me suis jamais dis que j’aurais aimé prendre l’avion pour voyager.

« As-tu besoin d’un 5 étoiles quand tu en as 5 milliards dans le ciel ? »

Alors ok en camping-car on va pas forcément à l’autre bout du monde facilement… genre aux Maldives, en Australie ou que sais-je… Mais j’ai quand même fait le tour de la France et quasiment tous les pays d’Europe.
Je ne voyais pas l’intérêt (et je ne le vois toujours pas à ce jour), de prendre un avion direction un point précis, rester dans un hôtel tout le séjour et quasiment rien visiter.
Moi j’aime me dire ok cette fois là je vais dans tel pays… bin je vais bien le parcourir en long en large et en travers pour visiter un maximum de coins.

Après ça c’est mon avis et mon gout personnel…

Ma première fois

Donc ça m’allait parfaitement de ne jamais prendre un avion de ma vie, je pouvais me contenter de longs trajets en voitures, en train ou en bateau sans soucis…

Mais un jour, j’étais en cours à l’université… et dans ma classe, il a commencé à s’organiser un voyage de fin d’étude à Dublin en Irlande. Qui dit Dublin, dit une grosse Ile… qui dit Ile dit que c’est un peu chaud de voyager en train… Du coup j’avais un dilemme… louper le voyage de fin d’étude avec mes camarades de classe et potentiellement louper des moments sympa avec eux… ou prendre mon courage à deux main et prendre pour la première fois un avion (je crois que je devais avoir 19 – 20 ans à cette époque).

Parce que j’avais pas envie de louper ce voyage, j’ai décidé de me lancer. Mais je me rappelle que c’était extrêmement dur pour moi. Des mois avant le voyage je faisais beaucoup de cauchemars… j’avais demandé à mon médecin des conseils sur ce que je pouvais faire contre cette peur et j’ai eu aucune réponse de celui-ci… il n’a même pas voulu me prescrire des calmants (genre) et je suis juste ressortie avec de l’homéopathie… génial le truc qui sert à rien !
A l’approche du voyage j’étais sans doute tellement stressée que j’en étais vraiment malade… bloquée au lit carrément, je ne pouvais plus bouger. 

Le jour J j’avais très peur mais j’ai vraiment pris sur moi… et j’ai pris finalement l’avion pour la première fois de ma vie. Mais j’ai beaucoup hésité jusqu’à la dernière minute ! Je me rappelle même que pour le retour j’étais si mal à nouveau que je me demandais si y avait pas moyen de prendre un bateau (le délire quoi).
Contre toute attente, je n’ai pas pleuré la première fois, sans doute parce que j’étais avec mes camarades de classe et que j’avais pas envie de me taper la honte… mais certaines fois suivantes je pleurais carrément… (la meuf insupportable).

« A ne rien tenter on peut aussi ne rien vivre »

Alors je me demandais, mais d’où vient cette peur ? Pourquoi ? Et je n’ai jamais su me l’expliquer. Je n’avais jamais pris l’avion, je ne savais pas quelle sensation procurait un vol… comment avoir peur de quelque chose qu’on ne connait pas ?

J’ai l’impression que m’a peur est déjà venu du fait que j’avais vu des films catastrophes beaucoup trop tôt dans ma vie (eh ouais j’ai vu des films interdits aux moins de 12 ans déjà à 5 ans ça doit pas aider haha). Ensuite, un événement qui m’a marqué je crois, c’est quand j’ai voulu m’installer sur mon canapé après l’école pour mater la série Beverly Hills et que j’ai vu deux avions s’écraser sur le World Trade Center… le choc (J’avais 11 ans et c’est le même jour où j’ai découvert que les deux tours existaient haha).

Et puis je ne sais pas… quand je voyais qu’aux infos on parlait d’un crash d’avion comme étant une catastrophe… ça me faisait flipper. C’est ce mot là « catastrophe ». 

« J’ai compris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre »

Plus tard dans ma vie, on avait beau me dire que « mais oui tu sais un avion c’est le moyen de transport le plus sûr du monde »… bin ça changeait rien, j’avais peur quand même !

J’avais pris l’avion encore quelques fois pour des trajets de 2h maximums pour partir en vacances… j’ai toujours été bien flippé. Avec toujours des maladies, des cauchemars etc.

Un jour je me suis dis bon ça suffit, il faut que ça change ! J’ai envie de prendre l’avion pour aller plus loin, plus vite et je n’avais plus envie d’avoir peur ! Surtout que malheureusement, j’ai fait très long trajet en bus qui s’était mal passé (nous avions eu un accident) et quelques mois après j’avais fait un accident de voiture… Donc en gros tout me faisait peur. Et je ne pouvais pas continuer à vivre dans la peur !

Mes solutions

Voici ce qui m’a beaucoup aidé :

  • J’ai pris sur moi. J’ai essayé de contrôler mes peurs intérieurement et à me calmer de moi même (dégager de mon esprit les pensées négatives).
  • J’ai regardé des vidéos sur Internet d’avion qui décollent, atterrissent, volent,… Pour voir que finalement ça se crash pas systématiquement !
  • J’ai lu un livre que je conseil à tout ceux qui craignent l’avion : « Je n’ai plus peur de l’avion »
    C’est vraiment ce livre qui m’a fait comprendre à quel point ma peur été ridicule. En gros ce livre explique vraiment bien toutes les étapes d’un vol. Qu’il ne faut pas paniquer au moindre petit bruit et à la moindre petite secousse et on comprend pourquoi !
  • Je peux aussi conseiller à ceux qui ont très peur, de faire un stage spécial dans un simulateur de vol. Je ne l’ai pas fait mais j’hésitais beaucoup à le faire. J’ai réussi à me contrôler sans pour le moment.
  • Aller près d’un aéroport assez fréquenté et regarder le trafic. Ça m’a montré qu’il y a un nombre très important d’avion et aucun ne se crash !

Avec tout ça et beaucoup de self control… j’ai réussi à ne plus avoir peur comme avant. 
A présent, entendre le bruit d’un avion dans le ciel ne me fait plus peur… en voir un ça m’impressionne car je sais que c’est une machine extrêmement bien pensée.
Je ne suis plus trop malade avant de prendre l’avion. Quand je book un ticket, je fais en sorte de ne penser à rien… je ne pense plus au fait que dans quelques mois je prendrais l’avion… je bloque les pensées négatives et si j’ai une rechute, hop je lis un article sur le fait que l’avion est une putain de machine qui ne peut PAS se crasher aussi facilement que ça.
Je n’ai plus de cauchemars sauf parfois un de temps en temps quand le vol est dans un ou deux jours.
Et puis je me dis que si je devais aller dans avion, s’il devait tomber et que je mourrais… bin ma fois c’est comme ça. Je n’aurais pas pu le savoir et je n’aurais rien pu faire pour éviter ça. Je peux mourir dans tellement d’autres circonstances… là ce serait terminé, plus de soucis, et ciao (bon c’est un peu chelou de se dire ça, mais bon ça m’aide à ne plus avoir peur).

C’est pas encore gagné

Par contre, j’arrive difficilement à ne pas être paniqué à bord de l’avion. Surtout quand il y a des secousses ou des grosses turbulences… Pour me rassurer je regarde si les autres passagers de l’avions paniquent ou pas. Souvent ils sont tous zen et moi je pleur dans mon coin.
J’avoue être encore très crispée pendant un vol. Sachez que je ne prend pas de calmant, rien… j’en avais déjà pris à une occasion et j’ai mis des jours à m’en remettre. Alors je me suis dis que c’était pas la peine.

En conclusion

  • J’arrive à booker sans difficulté un avion pour des vacances, alors qu’avant ça aurait été impensable.
  • Je me sens encore paniquée pendant le vol mais pas avant le vol.
  • J’arrive uniquement à prendre un vol de 2 ou 3 heures maximum. Genre là, rien qu’aller à New-York, je me sens pas trop rassurée et j’arrive pas encore à sauter le pas ! Malgré que je sais qu’on ressens moins de turbulences dans un très gros avion qu’un petit…

J’ai un vol en avion de prévu pour cet été et j’évite d’y penser. Comme ça je ne stress pas pour rien longtemps à l’avance. A voir si cette fois j’arriverais à ne pas paniquer pendant le vol… (si le vol n’est pas annulé à cause de la situation actuelle).

Affaire à suivre !

Written by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *